Noisiel 77

 

 

       

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Citée dans les Mémoires d'Outre-Tombe de Chateaubriand, Noisiel est une commune située au confluent de la Marne et du ru Maubuée.

Notée dès le IXe siècle, la terre de Noisiel, propriété de la famille de Garlande est ensuite possédée, pendant près de cinq siècles, par les prieurs de Gournay-sur-Marne.

A la fin du XVIe siècle, Jean du Tremblay, secrétaire du roi, achète la terre de Noisiel.Yves Mallet, fermier général, devient, vers le milieu du XVIIe siècle, seigneur des lieux. Son fils, Louis Mallet du Luzart, conseiller au Parlement, lui succède.

Après la Révolution, le duc Gaston Pierre Marc de Lévis, pair de France, chevalier d'honneur de la duchesse de Berry, achète Noisiel. Propriétaire du château et du parc de Champs, il laisse le château et le parc de Noisiel à son fils Gaston François Christophe. Au décès de son père, le fils conserve seulement les terres de Noisiel.

En 1825, un droguiste, Jean Antoine Brutus Menier, installe ses fabrications pharmaceutiques dans le moulin situé sur un bras de Marne.

Son fils, Emile-Justin, va développer l'entreprise familiale.

A l'aube du XXe, Noisiel devient le cadre de la plus grande chocolaterie du monde.En moins d'un siècle, en disparaissant, le modeste village donne naissance à une ville nouvelle : la cité ouvrière Menier.

L'église actuelle, sous le patronage de saint Médard, date du milieu du XIXe siècle.

Quelques personnages sont à signaler : différents acteurs de l'évolution technique des établissements Menier, le chimiste Marcelin Berthelot, l'hydraulicien Louis-Dominique Girard, les architectes Jules Saulnier et Stephen Sauvestre, Charles Tellier le père du froid industriel, les techniciens du béton armé Armand Considère, François Hennebique…    

 

CVM Connaissance du Val Maubuée 

Six communes en quête de leur passé

  http://cvm.asso.fr/

 

Copyright © 2004 CVM Connaissance du Val Maubuée - Tous droits réservés

                          

 

© 2016 -2004